Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 09:52

au-dela-aurore-poret.jpg

 

Attraction, élément, la terre alimente et dévore le temps.

Pourtant, passent aussi l'eau, le feu, le vent, et le froid de l'hiver.

Je recherche son contraire, et l'un d'avant,

de l'autre côté du miroir des sens, au-delà des matières,

anti-matière, de l'un à l'autre passant,

hors de ces cages et cases, par le mouvement d'une chair

pensante, vers d'autres reflets, naissants.

 

Mystère, pensée de la connaissance, première,

quel est l'état dans l'essence, la nature, la substance,

la forme d'existence, la raison, le sens?

Métaphysique de l'être, avant qu'il soit,

d'entre les murs de mon esprit,

je quête ta liberté, inconnu familier.

 

Où es-tu, origine de l'origine, principe de l'étant?

Dans quel état mon cœur s'incline,

voyant la profondeur de son néant!

Où es-tu pureté divine,

source du désir, matrice, infini et transcendant?

 

Je te cherche de la nuit à l'aube,

du lever au couchant,

dans l'intime et l'univers,

la nature et le mouvant,

Vie de la vie,

j'étouffe et je meurs, si je ne te respire.

 

Donne-moi ton souffle,

Éveille la fleur de mon cœur,

Parfume de ton murmure mon âme, fragile,

que paraisse, par cette lumière, une autre lumière.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore Poret - dans POESIE
commenter cet article

commentaires