Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 20:34

 

Enveloppée du silence de la nuit, de solitude, d'agonie,

pressée de bains de foule, de flots de vie,

de tout ce que l'homme porte en lui,

je cherche, je cherche encore à comprendre …

 

Où es-tu ? Où tu vas?

Où je vais et pourquoi je suis là?

Où est le sens, de l'existence ?

Où est-elle cette âme sœur?

 

Tu es venu vers moi, je ne demandais rien.

Tu disais d'avoir confiance et savoir le bien.

Je t'ai tout confié, par amitié,

je voyais le beau et l'éternité,

je cherche, je cherche encore à comprendre...

 

Car voilà le visage du genre humain,

tu m'as abandonnée quand plus rien n'allais bien.

Comment croire en l'homme, quand tout semble vain?

Je cherche, je cherche encore à comprendre...

 

Où es-tu ? Où tu vas?

Où je vais et pourquoi je suis là?

Où est le sens, de l'existence ?

Où est-elle cette âme sœur?

 

L'homme ne sait pas tendre la main.

Il blesse son frère, sa terre, sans chemin.

Dis-moi que sera peut-être demain?

Je cherche, je cherche encore à comprendre...

 

L'inconnu, où je vais, aura-t-il un visage divin?

Où je vais, d'où il vient?

Sera-t-il cette âme sœur?

 


 

Repost 0
Published by Le blog Aurore de l'art d'Aurore Poret - dans POESIE
commenter cet article
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 20:30

Tu es venu vers moi,
vers moi qui ne demandais rien.
Tu me disais en toi,
d'avoir confiance, et pour mon bien.

Je me suis laissée apprivoiser,
peu à peu, je t'ai tout confié et tu m'as laissée.


Tu es venu vers moi,
vers moi qui ne demandais rien.
Tu me disais en toi,
d'avoir confiance, et pour mon bien.
Comment croire encore en l'amitié ,
quand elle a été trahie et brisée ? 


J'avais confiance en toi.

Repost 0
Published by Le blog Aurore de l'art d'Aurore Poret - dans POESIE
commenter cet article
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 20:27
 Et si la croix du Christ était de ne pas être aimé,  
 d'être rejeté, humilié, et trahi en réponse à sa bonté ? 
Et si c'était ce regard rempli de sang
 et aveuglé de nuit, qui crie la solitude et l'abandon ?
Que fait l'homme à l'agneau?
Il transperce son cœur, pur et délicat, d'où il surgit encore lui-même.
 Ô Amoureuse blessure qui répand sa source… ! 
 
Repost 0
Published by Le blog Aurore de l'art d'Aurore Poret - dans POESIE
commenter cet article
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 20:25

Aucune rencontre n'est fortuite. L'un et l’autre s'apprivoisent. Pourquoi ?

 Qui sait… ? Au fil du temps, un lien fort, solide se tisse, un sentiment d'unité. C’est beau…

Ce lien est pourtant parfois coupé, brisé, rompu. Pourquoi ?

Blessure, déchirure, division de ceux qui autrefois se sont aimés...

La confiance en l'autre est abîmée. Comment retrouver l'amour pour soigner les blessures, arriver au pardon, à la réconciliation, peut-être… ?

 

Repost 0
Published by Le blog Aurore de l'art d'Aurore Poret - dans POESIE
commenter cet article
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 20:20

Ô sentiments silencieux et profonds que la raison fait taire. Vous demeurez cachés dans la mémoire du cœur. Alors des étoiles de terre s'échouent dans des vagues de feu brûlantes et intérieures.

 

Sous un tapis blanc de flocons froids, des pas craquent, groggy. La turpitude des heures gémit. Des larmes d’albâtre suppurent en secret, contre les murs des villes ou des colonnes d’arbres. Ces pleurs purs et légers sont comme ces fins et duveteux plumetis immaculés qui s'étendent en manteau, de pierres en cime, et caressent une parcelle de matière, recouvrant le chant muet d’histoires de vies, ensevelies sous des lits de marbre. Ces corps sous terre reposent en paix, sans tracas ni combat, sans désir ou manque d'une main amie et aimée. Ici, il n'y a plus d'attente.

 

L'homme sait qu'il meurt et qu'il est fait pour la vie. De ce drame nait bien des leurres, erreurs, passions et douleurs. Mais il n'est vrai que ce que l'on choisit, et l'espoir… tant qu'il y a la vie. Au chant silencieux de l'âme en peine qui contemple l'immensité aveugle de la nuit, un frisson s'envole vers le ciel endormi, et la complainte du solitaire.

Repost 0
Published by Le blog Aurore de l'art d'Aurore Poret - dans POESIE
commenter cet article
7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 11:09

Hey, je ne peux pas faire ce choix, pour toi,

Mais j'entendais déjà sa voix…
Quand deux corps n'en forment plus qu'un,
Quand de deux corps en naissent un...


Hey, je ne peux pas faire ce choix pour toi,
Mais j'entendais déjà sa voix…
Son cœur, se tisser près du tien,
Et puis, sa main dans ta main…

Il, porterait ton nom et ce feu, qui brille dans tes veines et tes yeux,

Cette chaleur tendre, cette force lu-mi-neuse !

Mais bébé pleure, bébé pleure, bébé pleure…

Si, tu lui donnais cette vie, belle, et fragile comme un souffle

Celle, que l’on t’a donnée, un peu de toi…

Oh baby cries, baby cries, baby cries !

 

Si, il suffisait d’un oui, si, tu choisissais l’amour,

Celui, qui fait vivre et naitre, e-xi-ster !

Oh bébé pleure, bébé pleure, bébé pleure.

Si, tu choisissais la vie, et si, tu le laissais venir,

Entre, tes bras ce petit être, d’avenir.

Oh, baby cries, baby cries, baby cries.

 

Toi, tu le ferais grandir,

Lui, il te ferait sourire,

À, s’émerveiller de tout, et de toi…

Oh, bébé pleure, bébé pleure, bébé pleure !

Toi, qui parlait tant d’amour, et, d’aimer en vérité,

Et si, tu donnais ce bonheur cette chance, d’e-xi-ster…?

À ce bébé, cet enfant, exister…

 

Aurore Poret

 

Illustrations : Images publiées en ligne

Repost 0
Published by Le blog Aurore de l'art d'Aurore Poret - dans MUSIQUE
commenter cet article
29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 15:50

chemin-de-braises-aurore-poret.jpg

Repost 0
Published by Le blog Aurore de l'art d'Aurore Poret - dans PHOTOGRAPHIE
commenter cet article
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 20:16

Sans titre-1

 

Je sais que tu as mal,

Plus que les mots le disent.

Je sais cette souffrance,

Que l'on peut seulement vivre.

 

Il y a dans ton cœur des plaies suintant de haine,

Cette blessure, qui te meurtrit.

Que s’épuise ce poison et que coule dans tes veines,

Seul le pardon, qui te guérit.

 

Tu as été blessé, tu as été trahi

Et abandonné, même par tes amis.

Mais aie confiance, garde courage.

Aie la foi, souris et aime la vie.

Aime l'autre, il est ton frère,

Sois lumière, et le goût de la vie.

 

Rejette la vengeance, accueille le pardon.

Laisse les flots de la paix, apaiser ton âme,

Pour qu’un jour revienne, en une autre saison,

La douceur du soleil, la chaleur de ses flammes.


Aie confiance, garde courage.

Aie la foi, souris et aime la vie.

Aime l'autre, il est ton frère,

Sois lumière, et le goût de la vie.

Repost 0
Published by Le blog Aurore de l'art d'Aurore Poret - dans POESIE
commenter cet article
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 20:18

2014-7059.jpeg

Repost 0
Published by Le blog Aurore de l'art d'Aurore Poret - dans COUPS DE COEUR
commenter cet article
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 16:28
Repost 0
Published by Le blog Aurore de l'art d'Aurore Poret - dans COUPS DE COEUR
commenter cet article